• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 23 août 2009

Christian avec Guy Dotremont

23082009

imgp195520x.jpg Un livre de Guy Dotremont, chez Didier Devillez, une mise en page de Catherine Ruelle

Non, ce n’est pas un livre, c’est autre chose. Ce n’est en tout cas pas un livre sur Christian Dotremont mais en compagnie de Christian Dotremont. Écrire sur quelqu’un sans en être séparé, détaché, sans le mettre à distance. 68°37’ latitude nord (position géographique du point d’attache de Dotremont en Laponie : Ivalo) est un « livre » comme cela… Un livre comme un petit monde. Il est centré sur l’expérience lapone de Christian Dotremont, et sur sa passion pour l’Europe du Nord (voyages de 1956 à 1978) mais il rend aussi bien sensible tout le parcours de ce poète de la vie (selon le sous-titre d’une œuvre bien ancienne de Stefan Zweig) ; et l’enracinement de cette expérience du Grand Nord et de ses peuplades insondables, dans son travail antérieur. La précision des détails et des renseignements, l’iconographie très complète, l’empathie du texte qui accompagne le parcours et les voyages de Dotremont font de ce livre une chose vivante mais aussi, selon moi, le meilleur ouvrage de référence sur CD… L’écriture, amicale, fraternelle, a les audaces spontanées d’un logogramme (ce tracé-expression du corps animé habité d’une impulsion poétique que Dotremont pratiqua du début des années soixante jusqu’à sa mort en 1979) !

voiscequejetcris197520x1.jpg Christian Dotremont: vois ce que je t’écris, 1975, droits: Guy D.

Dotremont parle de la Laponie dans un entretien radio avec Christian Bussy en 1969 

« Nous avons moins à offrir à la Laponie qu’elle n’a à nous offrir. La Laponie nous manque. Voilà le vrai scandale. La Laponie nous offre par exemple le sens du grand, du vaste et en même temps, le sens du peu. Une perspective du vaste et du peu qui nous manque. Car nous vivons ici encombrés, nous avons peu de nature et beaucoup de choses, et la Laponie, c’est le contraire. Il faudrait que sa leçon profonde, son scandale profond, son scandale primitif nous intéressent, nous fassent poser des questions… La Laponie, courageusement, malgré la pression de quelques progrès dont la plupart sont inutiles, la Laponie naturellement vit dans une perspective vivante de temps, dans une sorte d’éternité où les instants sont des instants, dans une lenteur magistrale et humble… » 

Le livre:

Guy DOTREMONT, Christian Dotremont : 68°37’ latitude nord, Bruxelles, Didier Devillez éditeur, 2008. 272 p. Ill., 22×25 cm.

Hugues Robaye

imgp195720x.jpg   imgp195820x.jpg







SEA POSITIVO |
CFDT CARREFOUR BASSENS |
Point de vue d'un simple ci... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | mémoires
| Ecole de Saint-Rabier
| injustice