Une conversation avec GAO Xingjian

7052010

gao.jpg   GAO Xingjian, encre sur papier, 2010

À la galerie Bastien (www.jbastien-art.be), il y avait hier soir le vernissage privé d’une exposition (du 7/5 au 23/5). Des encres sur papier (et sur une toile) de GAO Xingjian Je savais que l’écrivain-peintre était venu de Paris à l’occasion de sa dernière expo dans cette galerie bruxelloise. Je téléphone donc dans la matinée pour demander si, par hasard, il serait là ce jour et si je pourrais l’interroger. Jeane Bastien me répond que oui mais me propose gentiment de venir plutôt à 14h car RTLtvi qui voulait interroger le peintre s’est décommandé(e) pour des raisons de politique interne belge (BHV, Bruxelles-Halle-Vilvorde). Je prends la place ! Voilà donc que MaYaK se substitue à RTLtvi. Où allons-nous, vous demandé-je ? 

GAO Xingjang a parlé de ses premiers écrits illustrés, de la tradition des lettrés, de la plasticité de la langue chinoise, de ses recherches archéologiques vagabondes, de sa redécouverte des techniques picturales chinoises, de l’encre de Chine en aplats… Un entretien d’une demi-heure… 

Hugues Robaye 

La conversation : http://dl.dropbox.com/u/6642953/Gao%201.MP3 







SEA POSITIVO |
CFDT CARREFOUR BASSENS |
Point de vue d'un simple ci... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | mémoires
| Ecole de Saint-Rabier
| injustice